Film sur la restauration de la poêle, Grande Saline de Salins-les-Bains

Film documentaire conçu en 2012 pour restituer le chantier expérimental de restauration de la dernière poêle à sel de France dans la Grande Salins. Production, écriture du scénario et du script, suivi de la réalisation avec Marc Perrey, vidéaste. MTCC/Ville de Salins-les-Bains.

Ce film documentaire de 13 minutes retrace le travail minutieux mené par des spécialistes pour sauvegarder la poêle de la Grande Saline, dernier spécimen du genre. Il met en lumière l’originalité d’un tel chantier et explique la complexité des paramètres à coordonner pour mener de front cette restauration.
Suivi par l’équipe des MTCC, le chantier a duré de 2007 à 2010 et a nécessité l’intervention d’une pléthore de spécialistes : Laboratoire de Recherche des Monuments Historiques de Champs-sur-Marne, Simon Buri, architecte maître d’oeuvre, Olivier Morel, restaurateur agréé spécialiste des objets en métal, la SOCRA, spécialisée dans le traitement des ouvrages patrimoniaux en métal et la société Toitures de Franche-Comté, qui est intervenue pour soulager la charpente de la poêle, parmi d’autres.

L’analyse du métal de la poêle a nécessité la mise en oeuvre de techniques archéologiques, avec la pose d’une nacelle en son sein afin d’effectuer des prélèvements. Dans un premier temps, les experts se sont demandés s’ils devaient intervenir sur le métal oxydé par le sel. Finalement, la solution choisie a consisté à consolider l’ensemble sans restaurer le métal. L’ensemble s’affaissant, il fallu renforcer les poutres d’appui, notamment en créant des fondations inexistantes jusqu’alors.
De même, une charpente de confortement en bois, inspirée des techniques navales, a été installée sous la poêle pour la soutenir, et ainsi éviter son affaissement inéluctable. Enfin, la plupart des suspensions métalliques, érodées, ont du être changées et des crochets retenant les bords de la poêle, spécialement conçus pour l’occasion, ont du être installés.

Aujourd’hui, si la rénovation est terminée et l’intervention quasi-invisible aux visiteurs, le film permet, par la qualité des témoignages, de faire comprendre au grand public la complexité du chantier et son caractère exceptionnel.

p_IMG_4258